Maître Funakoshi Logo Karate-Do Le Dojo-kun

 

Les Kata de base

Heian signifie « esprit paisible ». Maître Funakoshi a estimé qu'après la maîtrise de ces formes, les pratiquants pourraient être confiants pour se défendre dans la plupart des situations. Le nom, esprit paisible, vient de ce sentiment de confiance. Les kata de la série Heian sont venus de Maître Anko Itosu pendant le temps où il enseignait le Karaté dans les écoles d'Okinawa.

Dans les années 1900, il a décidé qu'il était trop difficile pour ses élèves d'apprendre les Kata qu'il connaissait ainsi il a développé les cinq Kata plus simples qu'il a appelé Pinan. Les quatre derniers Kata de Heian étaient un nouveau genre de formes quand Maître Itosu les a réorganisés mais je pense que Heian Shodan est réellement beaucoup plus ancien.
J'ai vu par le passé un praticien chinois méridional démontrer un Kata presque identique à Heian Shodan. Ainsi je suis sûr que les Kata comme Heian Shodan ont existé depuis beaucoup d'années. Tous ceux qui pratiquent les Kata comme ceux-là, partagent les mêmes racines. D'autres styles, y compris Wado-kai, Tang Soo Do et Taekwondo, les font exactement dans le même ordre. Ces Kata sont une ligne directe de Maître Funakoshi ou de Maître Itosu avant lui.

Quand Maître Funakoshi est allé au Japon, il a changé le nom de Pinan en Heian et a interverti l'ordre des deux premiers Kata. Je ne sais pas pourquoi Heian Shodan était Pinan Nidan puisque Heian Shodan est évidemment une forme beaucoup plus simple. Il me semble très normal de suivre l'ordre de Maître Funakoshi.

Quand nous étudions les Kata de la série des Heian, un aspect important à considérer est le rythme et la vitesse.
Quand nous commençons à pratiquer pour la première fois, d'abord nous sommes très maladroits et lents et avons de grandes difficultés d'équilibre et à avoir une position forte. Plus tard, après une certaine pratique, nous sommes plus stables et nous sommes heureux de nous déplacer de plus en plus vite. En ce moment certains peuvent finir Heian Shodan en 16 secondes. Mais après que nous ayons commencé à pratiquer sérieusement, toujours en imaginant une vraie situation et acquérant l'expérience avec le Kumite, nous nous rendons compte que la vitesse n'est pas objective, mais subjective.
En d'autres termes, la vitesse est le résultat d'une atmosphère particulière entre vous et votre adversaire. Les mentalités des gens, les émotions, la taille physique, le poids, au-delà des expériences et des personnalités, sont tous les éléments qui jouent dans la perception de la vitesse dans les mouvements physiques.

Chaque adversaire et observateur d'un Kumite auront une impression très différente au sujet de la vitesse des mouvements. Votre vitesse actuelle est d'importance secondaire aux yeux de votre adversaire dans vos mouvements et déplacements. Les artistes d'arts martiaux antiques ont observé que la vitesse n'existe pas par elle-même. Les mouvements rapides semblent rapides par rapport aux mouvements lents. Cette compréhension de vitesse relative est illustrée particulièrement dans Heian Godan quand nous faisons quelques mouvements rapidement et d'autres mouvements lentement. Quand les gens débutent dans le Karaté, ils peuvent commencer par n'importe lequel des Kata de la série des Heian parce que les techniques sont toutes du même niveau. Le premier kata ne doit pas être Heian Shodan.

Haut de page

Ces 5 Kata sont :

Haut de page
Plan du Site   /   Contact



Nombre de visites : 509 685Réalisation (Décembre 2012) et Mises à jour effectuées par Claude Vuichoud(Date de Modification : 15/12/2017)