Maître Funakoshi Logo Karate-Do Le Dojo-kun
Caractéristiques Déroulement Embusen Kata en images Vidéo Terminologie

 
 

Kata - Hangetsu

Caractéristiques

Se référer à la terminologie pour une traduction sommaire des termes japonais employés.

Hansignifie « demi »
Getsusignifie « lune »
 
HangetsuDemi-lune

Pour plus d'informations sur les techniques, se référer aux pages suivantes : Les techniques de mains ou Les techniques de pieds.

Gyaku-zukiCoup de poing direct du poing opposé à la jambe avancée
Jodan-age-ukeBlocage haut
Mae-geriCoup de pied direct de face
Tsukami-ukeIl s'agit d'une action supplémentaire au simple crochetage. En refermant la main on évolue en saisie
Uchi-uke (Ude-uke)Blocage moyen (intérieur-extérieur)
Uraken-uchiFrappe du revers de poing

Hangetsu-dachiC'est une position très similaire au Fudo-dachi (position de combat) mais les pieds sont exagérément écartés.
Kake-dachi (Kosa-dachi)Position fléchie avec un pied croisé, talon relevé et orteils au sol, à l'arrière du pied d'appui.
Ko-kutsu-dachiPosition arrière
Neko-ashi-dachiPosition défensive dite la « posture du chat »

Haut de page

Hangetsu (Demi-lune) vient des mots japonais « Han » qui veut dire demi et « Getsu » qui veut dire la lune. Vos pas sont censés tracer une demi-lune.

Maître Funakoshi a écrit que Hangetsu venait de la forme Seisan, mais Hangetsu est complètement différent et je n'ai pu trouver aucun point commun avec l'ancien Kata Seisan après avoir fait des recherches sur les deux Kata. Je respecte ce Kata comme étant le Hangetsu de Maître Funakoshi.

Hangetsu est un Kata très douteux. Dans le Shotokan, C'est un des Kata qui a été le plus mal transmis de sénior à junior et il est très difficile de trouver cet ordre dans n'importe laquelle des anciennes formes du Kata. Après avoir étudié Hangetsu, je pense que la posture est souvent exagérée et ouvre trop notre ligne centrale à l'adversaire. A l'origine, il y avait une posture beaucoup plus étroite. Nous devrions revenir à l'original pour faire une posture réaliste qui cache nos points vitaux et nous permet de faire des coups de pied ou des techniques de bras efficaces.

Dans la position Hangetsu, nous insistons sur une jambe arrière très forte. Le pied arrière doit être droit vers l'avant, les orteils dirigés directement vers l'adversaire. Faites en sorte que votre talon ne bouge pas de là et que les hanches ne soient jamais en arrière du talon. Le genou avant doit protéger votre ligne centrale afin que vous ne preniez pas un coup de pied de l'adversaire directement au bas-ventre. Ne faites pas de posture Kiba-dachi. Nous devons clarifier cette posture, Hangetsu est revenue à la posture originale Seisan (mais nous ne pouvons pas revenir au Hangetsu original Seisan, parce que l'ordre du Hangetsu de Maître Funakoshi est complètement différent). Je n'ai aucun doute au sujet de la posture elle-même parce que c'est le chemin seul ou nous pouvons faire le Kime idéal quand nous attaquons, bloquons ou donnons un coup de pied à l'adversaire.

Pour avoir une posture forte, presque comme la posture inamovible, ne montrez aucune faiblesse face à un coup de pied de l'adversaire. N'ouvrez jamais votre ligne centrale à l'adversaire, quelque soit la situation, parce que l'adversaire peut vous donner plus facilement un coup de pied dans les points vitaux. Quand vous faites la posture Hangetsu, les genoux sont fortement serrés pour protéger la ligne centrale, cependant ils doivent être très forts afin que l'adversaire ne puisse pas vous abîmer les genoux en faisant Fumikomi. Pendant que les genoux poussent à l'extérieur, les pieds poussent à l'intérieur pour avoir les genoux très forts dans les deux directions.

En vous déplaçant, la jambe avant protège votre bas-ventre et votre ligne centrale de la partie inférieure du corps. Pendant que vous vous déplacez, vous défendez réellement le milieu de votre corps avec votre propre muscle, et vos mains seulement protègent la partie supérieure de votre corps. Ce Kata développera les muscles dans le milieu de votre corps donc ils seront assez forts pour vous protéger.

Gardez le pied arrière bien au sol. Faites une posture solide, haute et affrontez l'adversaire de face. C'est dans cette direction que votre Gyaku-zuki se connecte avec le talon arrière. Si vos orteils sont à l'extérieur, la connexion s'échappe par l'arrière.

Aussi, les épaules sont complètement dedans et font face. Ne tirez pas les épaules en arrière et ne pincez pas vos omoplates ensemble. L'omoplate arrière est dedans, les aisselles et poings sont connectés, et les deux aisselles sont serrées. La signification de ces mouvements lents (blocages et attaques) est de développer les muscles de l'aisselle et aussi de ne jamais laisser sortir les coudes.
Ce Kata est un bon entraînement pour développer la force, spécialement la puissance et les mouvements lents du Kata: en premier lieu, faites en sorte que votre respiration soit très forte; Deuxièmement, développer les muscles. Par conséquent quand vous faites Ude-uke et Gyaku-zuki, gardez vos coudes à l'intérieur et gardez les deux aisselles serrées pour développer les muscles de l'aisselle.
Rappelez-vous qu'il faut toujours rentrer les hanches, en avant du talon arrière. Contre une poussée, cela est vraiment fort. Et faites en sorte que votre respiration soit très forte et passe par le bout des doigts de sorte que vos doigts deviennent très puissants. Voici les points importants à développer pour un combattant réaliste et fort. En particulier pour les jeunes gens qui devraient beaucoup pratiquer cela afin de développer les muscles, le corps et la respiration.

Quand nous pratiquons Hangetsu, concentrez-vous sur les postures dans le Kata. Faites une séparation forte entre lenteur et rapidité. Une mentalité plus enthousiasmée et immature fera les principaux mouvements lents plus rapides qu'ils ne doivent l'être.

Haut de page
Déroulement

DEBUT DU KATA

Départ : Restez en Hachiji Dachi

Retour : Déplacer le pied gauche pour reprendre la position Hachiji Dachi et redressez-vous lentement.

FIN DU KATA

Haut de page
Embusen

Haut de page
Kata en images

Haut de page
Vidéo

Hangetsu par Shihan Hirokazu Kanazawa 10ème Dan

Ouvrir la Vidéo
Haut de page
Terminologie

Chudan : Niveau moyen correspondant au tronc (entre le nombril et le cou).

Embusen : Représentation au sol du tracé d'un Kata.

Fumikomi : Coup de pied latéral au niveau du genou. Voir la page traitant de la technique.

Gedan : Niveau bas correspondant à la partie en-dessous du nombril.

Hidari : Gauche.

Hikite : Action d'équilibrer une force transmise d'un côté en envoyant une même puissance en sens inverse.

Jodan : Niveau haut correspondant au cou et à la tête (au-dessus des épaules).

Kiai : Désigne dans les arts martiaux, le cri de combat qui précède ou accompagne l'application d'une technique. Ce cri est utilisé notamment pour marquer une volonté d'action, ou bien pour perturber la concentration de l'adversaire.

Kiba-dachi : Position du cavalier de « fer ». Voir la page traitant de la position.

Kime : Le Kime est souvent désigné, dans les arts martiaux japonais, comme étant « l'esprit de décision ». Une autre traduction renforce encore cette notion, « énergie pénétrante ». C'est en effet une explosion totale d'énergie à l'instant de l'impact. Elle est libérée grâce à une forte contraction musculaire, stoppant nette la technique.

Migi : Droite.

Seisan-dachi : ou Sanchin-dachi. Position dite du « sablier » (orteils vers l'intérieur). Voir la page traitant de la position.

Seisan : Kata d'origine chinoise, importé dans l'ile d'Okinawa en deux versions vers le milieu du XIXème siècle. Kanryo Higaonna (1853-1916) apporta sa version au style Goju-Ryu et Kanbun Uechi (1877-1948) pour le Uechi-ryu. Une troisième version, peut être plus ancienne, connu de Anko Itosu (1830-1915), et enseigné à Gichin Funakoshi, est à l'origine du Kata Hangetsu.

Shodan : Ici le terme est employé en temps que passage du premier Dan.

Haut de page
Plan du Site   /   Contact



Nombre de visites : 507 370Réalisation (Décembre 2012) et Mises à jour effectuées par Claude Vuichoud(Date de Modification : 11/12/2017)